La chemise Haryana, une chemise créée main

Ce n’est pas parce qu’on les classe dans les « basiques » que vous devez vous contenter d’une chemise qui ressemble à toutes les autres. Ce n’est pas ma façon de faire en tout cas ! Une belle chemise se crée. C’est-à-dire qu’elle se dessine d’abord. Avec un crayon et du papier. Par un créateur. Qu’un vêtement soit pratique, c’est important, mais ça n’aboutit qu’à des basiques… vraiment basiques !

La chemise Haryana, je l’ai d’abord imaginée, après un voyage en Inde. L’Inde me l’a inspirée : les tissus que j’ai dégoté, les paysages que j’ai traversés, les matières qui ont fait vibrer mes sens, les milliers de couleurs qui se sont imprimées sur ma rétine, les senteurs même, omniprésentes. Et comme je ne vis que par et pour la mode, j’ai beaucoup marché, roulé pour dénicher les ateliers, tisserands, teinturiers qui sont l’âme de l’Inde. Je les ai pistés en poussant des portes, en arpentant les marchés, en entrant chez les marchands de tissus, en leur montrant des tissus, en leur posant tant bien que mal mes questions. Et à partir des tissus que j’ai rapportés, le processus de création a commencé. Parce que créer ce n’est pas fabriquer : c’est d’abord imaginer. La mode, la vraie n’est qu’imagination et création, le reste c’est du commerce.

Une chemise tissée main

J’ai été très content de trouver l’atelier d'où provient le tissu de la chemise Haryana. Ça me confirmait qu’il existe encore des ateliers qui tissent entièrement à la main. Et le résultat est… unique. On se dit que les machines font forcément un travail plus précis, plus technique que l’homme. Mais justement ce qui frappe dans le tissage de l’étoffe de la chemise Haryana ce sont les imperfections. On ne les voit pas, on les sent. Dans l’irrégularité des fils qui s’entrecroisent on perçoit comme des motifs forgés par le hasard, ou par un mouvement aléatoire de la main, ou par une force différente appliquée au battant du métier. C’est tout l’art du tisserand, son style personnel, qui passe dans ce tissu. Votre chemise sera donc unique. Unique dans son tissage. Unique dans la répétition de son motif. Comme les maisons qui s’étagent sur les collines d’Haryana ou les rangs de plants de thé qui tapissent le Kerala.

Une chemise coupée main

À la base de la chemise Haryana il y a mon modèle de chemise qui lui-même est le fruit d'un long processus de création. Ce processus a abouti à une coupe qui s’approche d’une certaine perfection (ne soyons pas trop prétentieux !). Il m'a fallu, sur 1 ou 2 ans près de 12 prototypes pour parfaire ce modèle. À partir de mon dessin j’ai fait un premier patron. Qui m’a servi à couper le premier prototype dans un calicot. J’ai ajusté ce modèle sur un mannequin sans le coudre. 

J’ai fait des ajustements avec des épingles. Et j’ai refait des protos jusqu’à être satisfait. Le dernier, je l’ai cousu avec ma vieille machine Pfaff que j’utilise depuis mes 10 ans. Au fil des collections, j’ai corrigé la coupe. Re-mannequin. Re-modifications. Re-couture. Enfin, j’ai trouvé le modèle tant recherché. La coupe d’Haryana est le fruit de tout ce long et lointain travail.

Une chemise texturée

Depuis la création de ma marque je suis toujours à la recherche de textures. Dans tous les pays où je suis allé. Celles que j’utilise sont toujours uniques : vous ne les trouverez que difficilement ailleurs. 

Pour cette chemise, le métier à tisser mécanique horizontal utilisé dans l’atelier de tissage est issu d’une longue tradition qui remonte à près de 8000 ans. Comme celle des étoffes en Inde. Soie, coton, madras, indiennes, cela fait des siècles que les tissus indiens sont acheminés vers l’occident par la route de la soie ou par bateau. L’étoffe de notre chemise Haryana est fabriquée selon ces anciennes traditions. Exactement de la même manière. Elle conserve toutes les imperfections du fait main en semant à la surface de l’étoffe de petites lignes aléatoires qui donnent un toucher à la fois doux, souple et légèrement grenu ce qui permet de créer une chemise unique, très agréable à porter et à la fois cool et élégante.

Une chemise légère

Pour cette chemise d’été, je voulais une coupe ni cintrée ni droite mais ajustée, c’est à dire élégante, tout en laissant au buste une grande mobilité. J’ai donc supprimé les hirondelles de renfort pour laisser au tissu toute sa souplesse. En même temps, j’ai fait le choix d’un col français sans bouton et souple. Cette liberté est accentuée par la présence dans le dos de deux plis centraux qui maintiennent une réserve de tissu pour les mouvements d’une certaine ampleur et un pan arrière légèrement plus long, mais pas trop long, pour permettre de la porter comme on le souhaite.

 

Une chemise responsable

Travailler avec l’Inde me permet aussi d’avoir une filière plus responsable. Le fil de coton utilisé pour cette chemise est 100% bio et l’atelier que j’utilise pour sa fabrication est situé en Inde ce qui limite les transports, donc l’empreinte carbone. Des champs de coton aux filatures, des filatures aux ateliers de tissage, des ateliers de tissage aux ateliers de confection, des ateliers de confection à l’entrepôt de logistique, les distances sont toujours assez faibles. Et pour rappel, l’Inde, malgré beaucoup d’idées reçues, est 167ème au niveau de son empreinte carbone par habitant alors que la France, plutôt bien placée pour un pays industrialisé, est 40ème.

Rendez-vous samedi prochain à 14 heures

Retrouvez cette chemise en précommande sur notre site dès samedi 15 février à 14h. Elle sera disponible durant 15 jours et vous sera livrés fin-avril pour que vous puissiez en profiter tout au long de cet été. Pour ne rien rater du lancement, n'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter. 

 

"Un vestiaire masculin haut de gamme et texturé pour enfin pouvoir se différencier en toute élegance"

Benjamin Jezequel