Sweat Loose

100%
Nombre de jours restants :
0 Jour

Sweatshirt d’un gris clair et lumineux.
Molleton japonais, léger, doux et confortable.
Tricoté en double-face avec deux fils de coton, l’un, écru, pour la face intérieure, l’autre, teint en gris, pour l’extérieur. Toutes les 8 mailles, le fil intérieur accroche la face extérieure qui se soulève et forme comme une petite vague mobile qui donne au tissu un look froissé.

Livraison     Fin juin 2016

Ce produit n'est plus en stock

89,00 € TTC

/
/

sweat loose benjamin jezequel
sweat loose benjamin jezequel
sweat loose benjamin jezequel
Sweat loose benjamin jezequel
sweat loose Benjamin Jezequel
sweat loose benjamin jezequel
sweat loose Benjamin Jezequel
sweat loose benjamin jezequel

LE LOOK FROISSÉ

Pour fabriquer le jersey double face du Sweat Loose, Toki, notre fabricant préféré, aurait pu se contenter de se procurer un coton à fibres longues d’excellente qualité et de le tricoter avec des aiguilles très fines pout obtenir une étoffe légère. Mais Toki a ajouté un plus : par un système récurrent d’accrochage des mailles entre les deux faces du jersey, il a créé à la surface du tissu des lignes de vaguelettes mouvantes qui attrapent la lumière et font vivre l’étoffe en lui donnant des teintes et des ombres changeantes. Autre avantage : chacune de ces vaguelette emprisonne une bulle d’air. Ce qui accroit la légèreté du tissu et le pouvoir d’isolant thermique de la double face.

sweat loose benjamin jezequel

D’OSAKA À ROANNE

Le « froissé » de Toki est vivant et n’a rien à voir avec le froissé artificiel et mécanique où l’on voit des tissus qui, après le tissage, ont été étuvés et écrasés si fort que les fibres sont brisées et le froissage inerte et définitif.

Après avoir été fabriqués à Osaka, les rouleaux de jersey sont transportés à Roanne où les sweats sont coupés et cousus dans un atelier très expérimenté.

ENTRETIEN

Ne faites pas tremper votre sweat. Ne le frottez pas. Ne le lavez pas à la main. Utilisez un programme machine à 30° maximum. Essorage court et lent. Pour sécher votre sweat, ne le mettez surtout pas dans la machine à sécher. Étendez-le à plat sur une serviette, developpez-le pour lui redonner ses formes et laissez-le sécher. Ne l’approchez pas du radiateur et ne le mettez pas au soleil. Quand il est sec, mettez-le à l’envers et repassez-le légèrement en utilisant un programme " associé au programme "vapeur". Pour le protéger des mites, mettez dans votre placard du bois de cèdre ou quelques brins de lavande.

TRICOTER LENTEMENT

Le jersey est fabriqué par des machines, héritières des vieilles tsuri, qui tricotent tout en même temps l’endroit et l’envers du molleton. Leur lenteur pourrait être un défaut mais, en réalité, leur allure précautionneuse ménage la matière première précieuse du tissu : les fibres ne sont pas serrées les unes contre les autres, elles conservent de l’air entre elles, le tissu est plus doux, plus léger et plus confortable à porter. Tout est fait pour que le tissu reste stable et inchangé. Aux tests de rétrécissement, le jersey accuse moins de 5%. C’est une éclatante revanche du slow wear sur une certaine mode frénétique qui veut toujours aller plus vite au détriment de la qualité.

sweat loose benjamin jezequel

UNE TRADITION ARTISANALE

C’est l’entreprise Toki-Sen-I, à Osaka, qui fabrique le tissu de notre Sweat Loose, comme elle fabrique celui de nos sweats et de nos hoodies en « nid d’abeille ». Toki-Sen-I n’est pas une entreprise comme les autres : alors que la plupart des industries se modernisent pour accroitre leur productivité, le patron de Toki veut conserver ses vénérables et lentes machines parce qu’elles produisent de très beaux tissus qui restent fluides et ne se déforment pas. Et parfois, parce que toutes ses machines sont occupées, il nous fait attendre une ou deux semaines de plus pour nous livrer les tissus que nous lui avons commandés. L’entreprise est moyenne (40 personnes), elle n’a pas de service de publicité et ne cherche pas à être célèbre. « Ce sont nos clients qui le sont, dit-on chez Toki : Chanel, Balmain, Saint Laurent, etc… et quelques jeunes créateurs… ».

Vous aimerez aussi